/ / / / / / / / Narration Topographique

« Dans cette ère du virtuel, de l’instantané et de l’international, je considère qu’il est primordial de se recentrer sur son entourage. Il est important de réfléchir, aujourd’hui, à comment renouer avec la culture au sens large. Isolement, villages éloignés les uns des autres, UBER culture, il est temps de recréer l’imaginaire collectif.

Le projet « Narration Topographique » s’inscrit dans une démarche qui incite à nourrir la pratique sensible de l’artiste entre le territoire et les citoyens.

Cette résidence fait suite à un projet PAG avec des élèves de 4è du collège de Prauthoy. Dans le même sens que le travail effectué avec les collégiens, les habitants participeront au travail de recherche ou de création lors de la résidence de l’artiste. L’idée ici est de se baser sur les thématiques employées lors du PAG : observation, cartographie, histoires, maquettes, photographie, publication… pour les pousser plus loin.

L’artiste lors de sa résidence a un rôle de médiateur. Médiateur entre l’art et les publics, médiateur entre ses orientations plastiques personnelles et le sujet de la résidence, médiateur entre l’intention et l’intuition, médiateur entre l’imaginaire et le concret.

Résidant sur place, l’artiste ouvre son atelier temporaire à tous les participants ou les curieux. Des ateliers participatifs pourront être mis en place. L’artiste est aussi un observateur. Dans ce rôle, il cherche, fouille, côtoie, regarde, écoute… Mais surtout l’artiste transmet et partage. Son travail s’articule alors entre : informations, données, faits, imaginaire, sentiments et expérience.

Le projet final est de créer un parcours artistique entre les villages. Celui-ci se présente par la réalisation de panneaux d’informations, une forme d’œuvre d’art graphique et signalétique, matérialisée sur l’espace public. Ce parcours sera aussi vivant virtuellement par le biais de la création d’un site internet, de QR codes ou de présence sur les réseaux sociaux.

Ce projet est donc polymorphe. Il encourage la réflexion et l’exploration, mais aussi la réalisation de traces, récits, fiches, cartes, ou documents de rendu, graphiques, photographiques ou vidéographiques.

En effet, le chemin qui mène à la création d’une œuvre n’est pas linéaire, le projet ne se réduit pas au plan ou schéma, ni à la simple réalisation d’un objet ou d’une exposition temporaire, mais dans la création d’une œuvre complète et globale. »

Frédérick Gagné